De la part d’un jeune homme dans la cinquantaine

On ne s’arrête pas parce qu’on vieillit, on vieillit parce qu’on s’arrête !